[ SkipToMainMenu ]

Les femmes au Parlement du Canada et aux assemblées législatives des provinces et des territoires

En 83 ans, soit entre l’arrivée des femmes dans les assemblées législatives canadiennes en 1917 et l’année 2000, 618 femmes ont été élues ou nommées au Parlement du Canada et aux assemblées législatives provinciales et territoriales[1]. C’est en 1997 que le taux de représentation des femmes à la Chambre de communes a dépassé 20 % (20,6 %). La proportion de députées est restée la même jusqu’à l’élection générale de 2008, où elle est passée à 22,4 %. Aux dernières élections fédérales (2019), 98 des 338 sièges (29,0 %) de la Chambre des communes ont été remportés par des femmes. Il faudrait que quatre femmes de plus soient élues pour que la Chambre des communes du Canada atteigne ce que les Nations Unies estiment être la masse critique en matière de représentation des femmes (soit au moins 30 %) [disponible en anglais seulement]. En novembre 2019, les femmes étaient mieux représentées au Sénat qu’à la Chambre des communes : 49 des 100 sénateurs nommés (49 %) étaient des femmes.

A.     Le Parlement du Canada

En 1921, Agnes Macphail devient la première femme élue à la Chambre des communes et la seule femme à siéger durant la 14e législature. En 1930, Cairine Wilson devient la première femme nommée sénatrice au Canada. C’est en 1972 qu’une première femme est nommée Présidente du Sénat, l’honorable Muriel McQueen Fergusson. Plusieurs années plus tard, en 1980, la très honorable Jeanne Sauvé est la première femme à être élue Présidente de la Chambre des communes. En 1983, elle devient en outre la première femme à accéder au poste de gouverneur général. En 2015, le premier ministre Justin Trudeau nomme un nombre égal d’hommes et de femmes au Cabinet fédéral, une première au pays.

B.     Les assemblées législatives provinciales et territoriales

En 1917, Louise Crummy McKinney et Roberta Catherine MacAdams Price sont les deux premières femmes à être élues à une assemblée législative (celle de l’Alberta) au Canada et dans l’Empire britannique. Entre 1918 et 1970, les autres provinces ont elles aussi commencé à compter des femmes parmi les membres de leurs assemblées législatives. Aujourd’hui, la proportion de femmes au sein des 13 assemblées législatives provinciales et territoriales du pays varie d’une à l’autre. En novembre 2019, la représentation des femmes dépassait les 30 % dans cinq d’entre elles : les Territoires du Nord-Ouest (42,1 %); l’Ontario (37,9 %); la Colombie-Britannique (39,1 %) [disponible en anglais seulement]; la Nouvelle-Écosse (31,4 %); le Yukon (31,2 %).

Du côté des territoires, en 1967, G. Jean Gordon est la première femme élue au Conseil territorial du Yukon, où elle siège jusqu’en 1970. Dans les Territoires du Nord-Ouest, Lena (Elizabeth Magdalena) Pedersen est la première femme, et la première Inuite, à être élue au Conseil des Territoires du Nord-Ouest, ce en 1970. Enfin, aux premières élections du territoire, en 1999, Manitok Catherine Thompson est la première femme, et la seule des 11 candidates, à être élue à l’Assemblée législative du Nunavut.

C.     Les femmes à la tête du Parlement du Canada et des assemblées législatives provinciales et territoriales

La très honorable Kim Campbell est la première femme premier ministre du Canada; elle occupe ce poste du 25 juin 1993 au 4 novembre 1993. La première femme à être première ministre d’une province canadienne est Rita Margaret Johnston, en Colombie-Britannique, où elle devient première ministre intérimaire le 2 avril 1991 et le reste jusqu’à la défaite de son parti le 17 octobre 1991. En 1993, à l’Île-du-Prince-Édouard, Catherine Callbeck devient la première femme élue première ministre d’une province. Nellie J. Cournoyea, élue première ministre des Territoires du Nord-Ouest en novembre 1991, est la première femme autochtone chef de gouvernement. En date d’octobre 2019, il y avait une femme parmi les 13 premiers ministres des provinces et territoires actuels du Canada, l’honorable Caroline Cochrane, dans les Territoires du Nord-Ouest.

[1]          Manon Tremblay et Linda Trimble, « Women Politicians in Canada’s Parliament and Legislatures, 1917–2000: A Socio-demographic Profile », Women and Electoral Politics in Canada, 2003.

Le 26 novembre 2019